Tout savoir sur le métier de modérateur web 

A titre évolutif, le community manager peut devenir le social média manager, le content manager ou encore le consultant social média.
Même débutant, ce métier est accessible, il suffit d’être pointu du web et des réseaux sociaux. Plus simplement, il s’agit de faire le contrôle des contenus diffusés sur le web des internautes.

Rayez de votre site les contenus inappropriés : injurieux, diffamatoires, racistes, …etc ; ou des images et vidéos malsaines qui risquent de faire fuir vos utilisateurs.


– C’est quoi la modération de contenu ?
C’est moyen par lequel on opère au contrôle des publications (textes, images, vidéos, liens, fichiers audio) des visiteurs de la page d’une marque pour garder une bonne image et de protéger les visiteurs.
– L’intérêt de la modération des contenus web:
Comme le site web est une vulgarisation de la communication rapide, face aux commentaires désobligeants nuisant à la notoriété de la marque, le modérateur se charge de les supprimer.
– C’est quoi la modération sur les réseaux sociaux ?
Les réseaux sociaux, outils très prisés par des milliers d’internautes, il suffit d’un commentaire négatif et la réputation de la marque peut tomber à l’eau. D’où le rôle de filtre des modérateurs et de communicateur à la marque sur les retours des clients.
• De la modération automatique à la modération humaine :
Par la modération automatisée, un logiciel préprogrammé, instantané gérant les contenus, elle a une portée limitée en termes de qualité des échanges par rapport à la modération humaine qui scrute finement les contenus des internautes.
• De la modération à priori à la modération à posteriori :
La modération à priori suppose que les contenus tombent en validation avant la publication. Pour la modération à posteriori, opérée en aval au risque de ne plus maîtriser les publications négatives.
• L’externalisation de la modération du contenu :
Vu l’enjeu de la notoriété d’une marque, Il est possible de faire appel à la prestation de modérateurs experts externes qui se chargeront de gérer le contenu, de répondre aux publications des intéressés selon les indications de la marque. Mais l’entreprise peut engager en interne des modérateurs.
En termes de coût c’est abordable.

Plus de 10 années d’expérience dans la modération de contenu : commentaires, articles, images, vidéos

15 conseils si vous voulez devenir community manager :

1. Ayez les bons outils du community manager :
Il doit connaître les outils, il y a le Hootsuite. Il y a aussi Swello…ou Buffer(outils axés sur le partage automatisé). Aussi, il y a l’outil pour la  notification des mentions vous concernant(Mention, Alerti,et Brandwatch.)
 Vous pouvez  utiliser à la place de Photoshop Canva, il y a aussi Gimp.
Il y a notamment : Scoop.it, SocialShare, pour faire la veille et la curation

2. Soyez en même temps rédacteur web :
N’étant pas une obligation mais, ce serait un plus  pour apporter une touche optimale. Pensez à vous former.

4. Rôle de veilleur du community manager.
Il s’agit de veille concurrentielle permet de garder sa notoriété et informative qui permet de se tenir au courant pour des améliorations.

5. Pensez à avoir un blog :
Cela permettra d’avoir plus de vue et apporter de plus-value.

6. Exercez-vous à gérer et modérer un groupe sur facebook :
Cela vous permettra d’acquérir  d’expériences et d’évoluer

7. Tirez toujours de leçons sur vos précédents :
Acceptez les critiques et pensez à  vous améliorer

8. Perfectionnez-vous auprès d’une agence web :
En plus des expériences, vous y trouverez les contacts.

9. Etudiez la stratégie des marques :
Apprenez les stratégies en marketing digital et le social média.

10. Soyez expert de Facebook :
Familiarisez-vous sur Facebook

Animer et de modérer le forum communautaire d’un site Internet. 

11. Ayez plus d’influence sur Twitter et LinkedIn :
Démarquez-vous et soyez actifs dans ses réseaux

12. Participez aux événements en lien et créez votre propre événement :
Créez vos propres contacts à travers les diverses occasions.

13. Choisir entre indépendant ou salarié :
Si vous voulez être freelance, soyez professionnel, actifs, créatif

14. Pensez à vous lier à votre communauté d’abonnés :
Tissez des liens par des jeux, des discussions…

15. Maîtrisez les fondamentaux de la SEO :
Optimisez votre référencement SEO sur les moteurs de recherche